L’odeur de la rentrée des classes

par | 2 septembre 2021 | Humeur

L’odeur de la rentrée des classes c’est l’odeur de l’automne hésitant, l’odeur des pavés luisants sous la pluie, l’odeur de l’humus qui remonte des sols, l’odeur du gazon humide des jardins, l’odeur de la forêt, l’odeur de la mousse dans les sous-bois, l’odeur du cartable neuf, du plastique pour recouvrir les cahiers, l’odeur amandée de la colle blanche, l’odeur boisée et métallique qui s’échappe de la boite de crayons de couleurs Caran d’Ache, l’odeur de la sciure du crayon de papier, l’odeur du biscuit au beurre et du quartier de pomme dans la boite à goûter, l’odeur des couvertures des livres neufs, l’odeur du papier, l’odeur de l’encre, l’odeur du bois ciré des pupitres d’écoliers, l’odeur de tubes de peinture gouache, l’odeur de la parka en coton huilé qui protégera des intempéries, l’odeur du cuir des chaussures neuves, l’odeur des amitiés passées, l’odeur du prélude numéro 4 de Chopin, l’odeur des effluves qui s’échappent des pages du « Grand Meaulnes ».

C’est aussi l’odeur de la tiédeur du soleil, l’odeur cotonneuse des quelques nuages grisonnants qui nonchalamment vont çà et là dans le ciel. C’est l’odeur de l’été qui s’en va et du vent d’automne qui transporte les souvenirs éternels et éphémères à la fois. C’est aussi l’odeur bleu clair des sanglots de la séparation, du temps qui passe, et qui s’en va et qui revient et qui repart inlassablement comme les vagues de la mer.